EUGÉNIE ET LA JOAILLERIE AVANT ET APRÈS L’EMPIRE: UNE HISTOIRE DE SENTIMENTS

  • Karine Huguenaud
Palabras clave: France impériale, Napoléon III, impératrice Eugénie

Resumen

A l’image des fastes de la France impériale, l’impératrice Eugénie n’eut de cesse d’éblouir ses contemporains en portant de splendides parures et de somptueux bijoux. Elle les choisissait parmi les Joyaux de la Couronne pour les cérémonies, les réceptions et les bals officiels, ou dans son écrin personnel pour les autres occasions.
Sa collection est ainsi considérée comme l’une des plus fabuleuses du XIX e siècle. Ce goût des bijoux, Eugénie le possédait dès avant son accession au trône par son mariage avec Napoléon III en 1853. Il persistera après la chute du Second Empire, recentré autour des cadeaux dynastiques et familiaux.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Citas

Diana SCARISBRICK, Chaumet joaillier depuis 1780, Paris, Alain de Gourcuff, 1995, p. 64.

Charlemagne Émile DE MAUPAS, Mémoires sur le Second Empire, E. Dentu, 1885, Volume 2

Archives Chaumet, Livre de facture H février 1853- mai 1861.

Archives Chaumet, commande du 2 janvier 1906, Livre de facture 1905- 1906, folio 78 ; négatif sur plaque de verre n°2906 daté du 24 février 1906.

Bernard MOREL, Les Joyaux de la Couronne, Fonds Mercator, 1988.

Diana SCARISBRICK (dir.), Parures de pouvoir, joyaux des cours européennes, Bruxelles, Fonds Mercator, 2007.

Publicado
2021-02-05
Cómo citar
Huguenaud, K. (2021). EUGÉNIE ET LA JOAILLERIE AVANT ET APRÈS L’EMPIRE: UNE HISTOIRE DE SENTIMENTS. CUADERNOS DE INVESTIGACIÓN HISTÓRICA, (37), 311-322. https://doi.org/10.51743/cih.101